cs-pompiers

jeu pompiers virtuels a partir de 13 jusque 80 ans
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours JSP1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: La reconnaisance JSP1   Dim 28 Jan - 20:49

Lors d'opérations d'extinctions , plusieurs phase se déroulent suivant un ordre  chronologique ou simultané .De ces opérations dépendent le bon déroulement et la  réussite de l'intervention.
C'est la MGO :

- Marche
-Générale
-Des opérations
-La reconnaissance
-Les sauvetages et mises en sécurité
-Les établissements
-L'attaque
-La protection
-Le déblai
-La surveillance
-Sans oublier le reconditionnement du matériels


A l'arrivée sur les lieux de l'intervention , le chef d'agrès effectue une reconnaissance avec un binôme équipé de son matériel de base , le personnel non engagés restant a l'engin .
La reconnaissance consiste a explorer les locaux exposer aux flammes ou a la fumée ,
pour repérer :

-L'environnement
-Les dimensions , l'accès au bâtiment
-Le type d'établissement
-Les risques particuliers
-L'effectif et la localisation des victimes
-Le type de construction
- La localisation du foyer , son étendue , sa nature .


La reconnaissance permet de définir une idée de manœuvre et :

-D'effectuer les sauvetages dans des plus bref délais
-De définir les points d'attaques
-D'effectuer les réactions immédiates
-De définir ce qui brûle
-De définir les cheminements
-De définir l'étendue du sinistre
-De définir le risque de propagation (horizontale ou verticale )
-De définir et préciser les moyens à mettre en œuvre .


L'opération dur de l'arriver des secours jusqu’à leurs départ.
-Réactions immédiates :

Dans le cadre de réactions immédiates , le chef d'agrès doit commander de barrer le gaz , couper l’électricité , fermer une vanne police , etc .
Par exemple :
Le gaz doit être neutralisé en règle absolue !
-Soit sur la rue pour l'ensemble du bâtiment
-Soit en étage pour les locaux concernés .


SAUVETAGE ET MISE EN SÉCURITÉ


Lors d'une opération de sauvetage , le facteur temps est capital . Les actions à mener sont décidées et effectuées rapidement , après une analyse brève et précise de la situation , des moyens nécessaires et des risques encourus .

L'opération de sauvetage s'accompagne souvent d'une action d'aide psychologique visant a rassurer au geste et a la voix la personne en danger et permettre d'attendre que les secours parviennent jusqu'à elle .
Les sauvetages et les mises en sécurité peuvent être menés concomitamment au cours d'une même intervention.


DÉFINITIONS :


-Le sauvetage : Mission visant à soustraire d'un péril direct/imminent , une personne/un animal se trouvant dans l’impossibilité/incapacité de le faire par ses propres moyens .

-Mise en sécurité : Déplacer une personne qui pourrait subir les effets de l'incendie/effondrement   , en l'accompagnant et en la dirigeant vers une zone de sécurité .

Par qui ? Le binôme de sauvetage ( BSE)

Le chef et l'équipier ont la responsabilité des victimes jusqu'à leurs prise en charge par les équipes secouristes.

Comment ?
En urgence , mais en toute sécurité sans mettre en danger les sauveteurs (ARICO) et avec tous les moyens disponibles (cagoules de fuite raccordées aux ARI des porteurs ) .

Sauvetage avec matériel :

-Échelles a mains
-LSPCC
-Échelle Aérienne

Mise en sécurité :
-personne consciente
-confiner
-déplacer

 
           
DÉFINITIONS


-Le confinement : Consiste à diriger des personnes et les aider à la progression vers un lieu sûr pour y rester jusqu'à ce que le danger soit écarté.Il peut s'avérer être une meilleure solution que l'évacuation.

                 
DÉFINITIONS


L'espace d'attente sécurisé (EAS):
Ce principe intéresse les personnes souffrant d'un handicap permanent ou occasionnel mais il peut aussi s'appliquer a des situations particulières empêchant l'évacuation immédiate. Les personnes ainsi concernées doivent pouvoir se réfugier temporairement dans un espace sécurisé leurs permettant de se soustraite à l'incendie et  d'attendre les circonstances propices à une évacuation différée.


ÉTABLISSEMENT


Le chef d'agrès positionne un dispositif constitué d'une lance au moins ,en vue  de protéger , d'anticiper à une attaque.
Disposition donnée aux tuyaux pour amener l'eau depuis un engin pompe, exceptionnellement depuis une prise d'eau sous pression jusqu'à  la lance éventuellement jusqu'à un autre engin pompe en relais ;

Il peut être fait avec des gros tuyaux (152-110 ou 70 mm ) , des petits tuyaux (45-22 mm ) ou de gros tuyaux prolongés par des petits tuyaux , qui peut être horizontal , vertical ou oblique (ou rampant ) .
Les sauvetages peuvent être assurées  en premier lieu par le personnel avant déploiement du matériel d’extinction :

- Les tuyaux sont déroulés a bon escient et non à l'aveuglette
- De cette façon l'établissement est toujours mieux fait
-Le conducteur sait exactement à quel moment il doit envoyer l'eau.

On appelle point d'attaque , le point ou doit se placer le porte lance (BAT) pour accomplir sa ou ses missions.


 
ATTAQUE


La phase de la manœuvre destinée à abattre les flammes pour enrayer la propagation du feu et aboutir à l'extinction du foyer.

Une lance est dite :

-En cours 'établissement : Lorsque l'établissement a été ordonné mais n'est pas encore terminé.

-En manoeuvre :
quand l'eau en pression s'écoule par l'orifice sur un foyer .

L'attaque commence quand l'eau arrive aux lances et consiste :

A circonscrire le feu,c'est-à-dire préserver le pourtour par un nombre de lances de manière que le feu ne puisse se propager d'aucun côté.Cependant  en  fonction  de  l'étendue  du  feu  et  des  possibilités  ou  non  de  propagation,  
ont l'attaque directement soit :


-avec un ou des seaux d'eau,
-avec une ou plusieurs lances,


Si  le  feu  a  pris  tout  de  suite  une violence  telle  que  tous  les  foyers  ne  puissent  être  attaqués simultanément,  les  efforts seront  portés  sur  les  points  les  plus  menacés  en  enrayant  la propagation et non sur l'attaque du foyer.Au besoin des ouvertures sont
pratiquées dans les murs, les cloisons, planchers pour faciliter l'attaque.
On  est «maître  du  feu»quand  on  en  a  stoppé  la  propagation  et  le  foyer  tend  à  diminuer d'intensité.Le feu est éteint lorsque les foyers principaux sont éteints et seuls quelques débris brûlent. Pendant l'attaque le BAT respecte les devoirs du porte lance et du double porte lance en utilisant la quantité d’eau adaptée à l’intensité du foyer en faisant varier le débit d’eau projeté à la lance en fonction des circonstances.


PROTECTION :


La protection a pour objectif de limiter les dégâts que pourraient occasionner les eaux
d’extinction, les fumées, la chaleur.Elle est mise en place si possible pendant la phase d’attaque,Elle concerne les locaux atteints par le feu, ceux en dessous et voisins du feu ainsi que les objets qu'ils contiennent afin de les protéger contre l'action de l'eau des ances et contre l'action des flammes ;
Elle consiste à:

-Effectuer un bâchage en vue de protéger les biens exposés,
-Canaliser le ruissellement des eaux d’extinction
-Déplacer le mobilier.

Elle  peut comporter également l'étaiement provisoire de planchers, murs, de cloisons
menaçant ruine.


                               


DÉBLAI :



Il a pour objectif de parfaire l’extinction, d’éviter les reprises de feu, d’alléger les structures affaiblies par l’incendie.Cette phase est très importante car elle consiste à parfaire l'extinction et à s'assurer que toute trace de feu est désormais absente.

Le déblai est l’opération qui consiste à :

-Faire dégager les parties embrasées pour pouvoir les éteindre ou déplacer les objets qui pourraient masquer un foyer,
-Les poutres, encadrements de portes et de fenêtres seront grattés afin de s’assurer de leur complet refroidissement
-A sortir en-dehors du volume concerné par le sinistre, après extinction, tous les matériaux consumés.
-Faire entraîner dans le feu les parties qui menacent de s’effondrer. Pour cela, il est préférable d’utiliser les gaffes au jet bâton d’une lance pour éviter de créer des dégâts supplémentaires.
Le déblai peut être effectué pendant l’extinction pour faciliter celle-ci.


Pendant le déblai le SP peut être amené à découvrir des feux cachés en :
-Observant :zones brûlées, noircies, papier peint ondulé, plâtre fissuré, peinture écaillée,
-Touchant :avec le revers de la main les murs les planchers pour déceler la présence de chaleur,
-Écoutant :tout sifflement ou crépitement suspect,
-Détectant : toute trace de signature de chaleur à l'aide d'une caméra thermique.
Au cours d’un déblai,
les principes de sécurité sont :

-Revêtir les effets de protection :
casque, lunettes, gants
-Protection respiratoire: le risque d'intoxication au CO et autres fumées toxiques résiduelles doit obliger les pompiers à garder l'ARI durant cette phase, jusqu'à complète ventilation des locaux.
-Ventilation des locaux,
-Vigilance vis à vis des plafonds, les murs, les ossatures, les planchers qui ont été affaiblis par la chaleur.
-Utilisation du LSPCC lors des progressions dangereuses.
-Aucune reprise de feu n'est possible du fait des décombres entassés,
-Les moyens en eau sont toujours disponibles.

Le Chef d'Agrès prendra régulièrement des mesures de toxicité à l'aide du détecteur de CO,  
pour permettre à son personnel, dès que la situation l'autorise, de se déséquiper afin de ne pas travailler en hyperthermie (travail quelquefois de longue durée et physique). La durée d'engagement des sapeurs-pompiers doit être limitée, ainsi le chef d'agrès fait opérer
à une rotation des équipiers et à des relèves fréquentes
.Les outils de déblai:
Les sapeurs-pompiers utilisent différents outils de déblais:


-La pelle: Employée au terrassement, à l’enlèvement des matériaux brûlés et des décombres
-La pioche: Sert à remuer les décombres du terrassement (création d’une tranchée).
-Les fourches: (droite et recourbée)servent à déplacer les matériaux brûlés (papiers, paille...)
-La gaffe sert :

• à faire tomber les gravats ou les matériaux consumés,
• à faire les recherches dans les nappes d’eau.Elle mesure généralement 4 m.


-La scie égoïne: Sert à sectionner des pièces de charpente, des palissades ou des lames de parquet.
-La hache: Sert à forcer une porte, une fenêtre ou une cloison, à faire des trouées, à soulever des lames de parquet et des enduits de
plâtre.

-La hachette: Sert à faire des trouées, à soulever des enduits de plâtre et à dégarnir les boiseries brûlées.



Les pinces



-Grande pince : sert à réaliser des trouées dans un plancher, à soulever des plaques, dalles, poutres...
-Petite pince : sert à forcer une porte ou une fenêtre.
-La masse: Sert à forcer une porte, au percement de mur...

Dans le cas où il y a un amas considérable de décombres à déplacer, le maire, pour faciliter l'action des secours, peut faire appel à des
moyens publics ou privés (bennes, engins travaux publics,...).


                                   

SURVEILLANCE



Après   un   feu,   des   points   chauds   subsistent   et   peuvent provoquer  un  nouvel  incendie.  Pour  éviter  cela,  des  sapeurs
-pompiers    peuvent    rester    sur    place    avec    du    matériel d’extinction et de déblai afin d’éviter toute reprise de feu.

Les principes de sécurité à respecter :
-Rotations du personnel toutes les 4 heures environ,
-Vigilance de la part du personnel pour ne pas laisser évoluer un feu couvant, les lances doivent être alimentées pour parer au plus vite à une reprise de feu.
Le Sapeur-pompier équipés sur ordre, en respectant les principes généraux de sécurité sur les incendies.Des rondes régulières peuvent être  envisagées avec un engin d’incendie ou par un sous-officier ou officier avec une VL.


                       


LE RECONDITIONNEMENT



Le  reconditionnement  est  une  phase  primordiale,  puisque  la  capacité  opérationnelle  des engins et du personnel doit être maintenue après toute opération.
La remise en état de l’engin est assurée chaque fois que cela est possible sur les lieux de l'intervention:
A la fin de l’intervention, le personnel de l’engin doit :


- S'hydrater,
- Faire le plein en eau de l'engin,
- En période de grand froid, vidanger la pompe et la L.D.T.
-Répertorier les tuyaux percés, les laver, avant de les rouler en simple,
-Laver les autres tuyaux si nécessaire,
- Remettre en état le matériel utilisé,
- Vérifier l'inventaire de l'engin si nécessaire,


De retour à la caserne :

- Faire le plein en carburant si nécessaire,
- Réarmer l’engin avec des tuyaux,
- Changer les bouteilles d' ARICO,
-Remplacement du matériel dégradé,
-Nettoyage (tuyaux, cabine...)
- Réarmement du matériel.


Personnel :

- Signaler tout problème ou incident survenu au cours de l’intervention (débriefing),
-Nettoyer sa tenue d’intervention,
- Hygiène (douche, vêtements à changer),
- Alimentation (repas, eau).


IMPORTANT :en opération, nous pouvons être parfois confrontés à des évènements exceptionnels :

-Violence,
-Maladie mentale difficile,
-Détresse,
-Tentative de suicide,
-Mort violente,
-Etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Mode de propagations du feu et les différentes classe    Mer 20 Déc - 22:01

Mode de propagations :

n°1-Rayonnements
n°2- Convection
n°3-Conduction
n°4-projection
n°5-ependage


Les différentes classes de feu :

-Classe A : feux secs
-Classe B :feux gras
-Classe C :feux de gaz
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Les différentes pièces de jonctions et pièces hydrauliques    Mer 20 Déc - 21:55

Les pièces de jonctions :

-Les collecteurs d’alimentation

-Les coudes d’alimentation

-Les divisions

-Les raccords

-Les retenues

-Les vannes


Les pièces Hydrauliques :

-Les crépines d'aspirations et les flotteurs
- Cles de poteaux
-Cles de barrage
-cles de serrage
-Polycoise
-trousseau de cles ( portes ascenceurs , bouches d'arrosage et barrage pour le gaz)
-Pulvérisateur seau pompe
-Les pèses bouches , pèses poteaux et débitmètres
-Les bouchons obstrurateurs
-Les filtres amovibles
-Les ligatures ,colliers d'amarrages réglables
-Le dispositif de franchissements de tuyaux ou madrier de franchissements
-hydro-ejecteur et vide cave
-Pompe a main ou électrique
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Les 3 sortes de tuyaux et les différents diamètres avec les longueurs    Mer 20 Déc - 21:44

Les 3 sortes de tuyaux :

n°1- Les tuyaux d'alimentation ( servent a transporter l'eau a l'engin pompe )
n°2-Les tuyaux de refoulements (acheminer l'eau de la pompe aux lances )
n°3-Les tuyaux d'aspirations ( alimente la pompe par aspiration )


Les diamètres des tuyaux :


-Les gros sont entre 70 et 110 mm
-Les petits sont entre 20 et 45 mm


Les longueurs des tuyaux :

-Les tuyaux d 'aspirations sont de 2 a 4 M
-Les tuyaux d'alimentations 10M
- Les tuyaux de LDT 20 M
- Les tuyaux petits 20 M
-Les tuyaux souples 20 ou 40 M
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Les différentes lances et les différents types de jets    Mer 20 Déc - 21:31

Les lances :

-LDV : Lance a dérivation Variable
-LDT : Lance a dévidoire tournant
-petite lance (40/14)
-Grande lance (65/18)
-Lance traditionelle
-Les lances-canon
-Cannes a brouillard
-Lance << queue-de-paon>>



Les différents jets :


-Le jet pleins ou Bâton -> éteint le foyer et sur une longues distance et extinction rapides.

-Le jet diffusé -> Refroidit le foyer et fait un ecran protecteur et couvre une grande surface avec une petite quantité d'eau , le jet aide a diluer et a ventiler certains gaz ou fumées .


-Le jet diffusé d'attaques -> jet d'ouverture de 40° et refroidit les gaz chauds en partie haute d'un local sans fumées , ce jet réduit les embrasement généralisé et attaque indirectement au foyer en évolution et attaque directement les feux résiduels ou de faible intensité .

Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Eau naturels et artificiels et les besoins    Mer 20 Déc - 21:19

Les points d'eau naturels :
-Lacs
-Fleuves
-Rivières
-Etangs
-Ruisseaux .
-Cours d'eau


Les points d'eau artificiels :


-Poteaux incendies
- Bassins
-Réserves
-Canalisation entérées dans la nappe phréatiques .


Les besoins en eaux :

L'eau est l'élément de base pour l'extinction des incendies. Pour tout sapeur-pompier la question
de toujours est d'en trouver une quantité suffisante pendant un minimum de temps. Cette eau se
trouve soit dans des réserves naturelles, soit dans des aménagements dus à l'homme.
Deux situations peuvent se présenter :
➠ Soit la zone présente des risques particuliers (usines importantes, dépôt d'hydrocarbures,
etc.) et dans ce cas, la réglementation détermine la quantité minimale d'eau à mettre à
disposition ainsi que la forme du réseau ;
➠ Soit la zone correspond à un risque dit « risque courant ».


LES BESOINS EN EAU POUR UN RISQUE COURANT :


Se basant sur une durée approximative d'extinction d'un incendie égale à 2 heures, la circulaire
interministérielle n° 465 du 10 décembre 1951 fixe la quantité minimale d'eau que doivent trouver
les sapeurs-pompiers sur les lieux d'un sinistre.
L'engin de base retenu pour cette évaluation étant la motopompe de 60 m3/h, les sapeurs-pompiers
doivent ainsi disposer d'au moins 120 m3 (2h x 60 m3) d'eau pendant deux heures sur les lieux du sinistre, sans avoir à se ravitailler.
[/color]


Dernière édition par maudmodérateur le Mer 20 Déc - 22:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Les EPI    Dim 17 Déc - 22:04


 LES EPI  


EPI SR :

N°1 : le casque F1

N°2 : la cagoule

N°3: la veste de feu f2

N°4 : GHV

N°5 : les gants

N°6 :le surpantalon

N°7: les rangers
.


EPI INCENDIE :ont ajoute lARI  



EPI secours a personnes :


-pantalon f1

-polo f1

-veste f1

- veste f2

-GHV

-rangers


Dernière édition par maudmodérateur le Lun 29 Jan - 12:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Les numéros d'urgences    Dim 17 Déc - 21:49

LES NUMEROS DES SERVICES DE SECOURS :


-Le 18 : LES POMPIERS

-Le 15 : LE SAMU

-Le 114 : LE NUMERO D URGENCE POUR LES PERSONNES SOURDES ET MALENTENDANTES

-Le 17 :LA GENDARMERIE OU POLICE

-Le 112 : LE NUMERO D URGENCE EUROPEEN
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Les différents types de dégagements d'urgence    Dim 17 Déc - 21:40

PRINCIPE DU DEGAGEMENT D URGENCE :
Le blessé est uniquement éloigné de la zone dangereuse jusqu'à un lieu sûr.
Il faut dégager la victime le plus rapidement possible sans prise de risques de la part du sauveteur.
Le principe de base est de respecter le bloc tête-cou-jambes en évitant toute torsion ou flexion, en maintenant la tête  en traction pendant toute la durée du dégagement.
La victime doit être visible, facile à atteindre et aucune entrave ne doit l'immobiliser ou gêner son dégagement.
Il est essentiel que le sauveteur anticipe ce qu'il va faire et qu'il privilégie le chemin le plus sûr et le plus rapide à l'aller comme au retour.
Il faut détacher ou couper la ceinture de sécurité.
On vérifiera que les pieds et les jambes ne sont pas bloqués sous le tableau de bord.
On choisira la technique de dégagement en tenant compte de sa force physique.
Les prises de la victime doivent être solides.



n°1 - Tractions par les chevilles :

On tire la personne par les pieds ou les chevilles, les jambes légèrement surélevés.
Cette technique respecte la colonne vertébrale.


n°2 - Traction par les poignets :

On soulève légèrement le corps pour éviter que la tête frotte sur le sol.
On évite dans la mesure du possible, qu’une personne soulève le blessé sous les aisselles et l’autre par les pieds, car dans ce cas le rachis est en flexion.
L’utilisation d’un plan dur s'il est disponible est préférable.


n°3-Traction par vétements :
On saist la victime par les vêtements et on tire



n°4-Traction sous les aisselles :

Cette technique permet de déplacer la victime dans des escaliers ou sur un sol accidenté, tout en protégeant la tête de la victime.

- Asseoir la victime en la saisissant par ses vêtements.
- se placer derrière elle et saisir ses poignets opposés en passant les avant-bras sous ses aisselles.
 Surélever la partie supérieure de son corps, ses pieds restant en contact avec le sol.
 - Tirer la victime à reculons, jusqu'à ce qu'elle soit en lieu sûr

Il n' est pas recommandé si il y a un doute sur le rachis (sauf si on ne peut pas faire autrement)

n°5-Portage d'un enfant :

- Dégager le jeune enfant ou le nourrisson en le portant dans les bras :
- Une main saisit l'épaule opposée, le poignet et l'avant bras soutenant le cou et la tête de l'enfant ;
- L'autre main saisit la hanche opposée en passant sous le bas des cuisses


n°6- Sortir d'un véhicule :
-Pour dégager une victime du véhicule il faut qu'il y ai un danger directe envers la victime ( feu , objets menaçant , etc .....)
Il faut couper le contact du véhicules
ont détachent ou coupe la ceinture
On dégage les pieds, puis on met une main dans le dos qui passe au niveau de l'aisselle pour aller chercher en avant le menton. Ainsi on maintient la tête dans l'axe ou légère flexion. Puis on tire le blessé.
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
maudmodérateur
Colonel
avatarMessages : 54
Date d'inscription : 21/11/2017
Age : 35
Localisation : france

CV
Mon CV:
Mon CVNombres :
Intervention :0000
Intervention MDJ :0
Bannissement : 0
Avertissement :0

Tenue:
TenueSale
Tenue SAPpropre
Tenue DIVpropre
Tenue INCpropre

MessageSujet: Cours JSP1   Dim 17 Déc - 21:26

les valeurs et éthique du sapeur pompier

Valeurs:


-honnêteté: c'est agir en se conformant à la loi morale, mais aussi faire preuve de droiture, en ne cherchant pas à s'approprier le bien d'autrui.

-honneur: c'est une disposition morale incitant à agir de façon à attirer l'estime des autres, tout en conservant le respect de soi-même. C'est un sentiment qui                   inspire le respect et l'admiration.

-patrie: c'est le pays d'où on est originaire. C'est la Nation dont on fait partie et où on se sent lié.

-discipline: c'est l'ensemble des rêgles de conduite imposées aux membres d'une collectivité; c'est à dire observer de façon rigoureuse les rêglements de service en obéissant à sa hiérarchie.

-Courage: c'est la détermination à accomplir une tâche malgré des conditions difficiles et hostiles.

-dévouement: c'est se consacrer sans réserve aux personnes ayant besoin de notre aide, sans rien attendre en retour.



Ethique:

-altruisme: c'est le contraire de l'égoïsme. C'est la qualité à aimer et à aider son prochain.

-efficience: c'est l'efficacité et le dynamisme que l'on met à la tâche qui nous est dévolue.

-discrétion: c'est la faculté d'agir avec retenue et réserve face à une situation donnée, sans prendre partie. Nous voyons et entendons des choses sur intervention, il est de notre devoir de garder ces choses sans les ébruiter ni les divulguer à toute personne étrangère au service.





 


Les grades :




LES JEUNES SAPEURS POMPIERS :


JSP 1 ( couleur du galon bleu)


JSP 2 (couleur du galon jaune)


JSP 3 (couleur du galon vert )


JSP 4 (couleurs du galon orange )

LES HOMMES DU RANGS


Sapeurs 2 ème classe (galon unis ou pas de galon )

Sapeurs 1 ère classe ( galon avec une barre rouge en diagonale )

Caporal ( galon avec deux bandes blanches en diagonales )
caporal -chef (galon avec trois bandes blanches en diagonales )


LES SOUS OFFICIERS


Sergent ( galon avec une bande blanche sur les coter rouges en diagonales )
sergent -chef ( galon avec trois bandes blanche sur les coter rouges en diagonales )

Adjudant ( galon avec une barre jaune au milieu rouge horizontale )
Adjudant -chef ( galon avec une barre blanche un trait rouge au milieu horizontale )


LES OFFICIERS

Lieutenant ( galon avec  deux barres blanches horizontales )

Capitaine ( galon avec 3 barres horizontales )

Commandant ( galont avec 4 barres blanches horizontale avec la première espacer des autres )

Lieutenant colonel ( 5 barres horizontales blanches dont la deuxieme et 4 ème jaune et les 2 premières barres espacer des autres )

Colonel ( 5 barres horizontale blanche avec les 2 premères barres espacer des autres )


(Je vous épargent du restes des grades qui sont ceux des Medecin , pharmaciens et vétérinaires ainsi que infirmier ..... )


Dernière édition par maudmodérateur le Mer 20 Déc - 22:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cs-pompiers.forumactif.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours JSP1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours JSP1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Un pti cours de Photo !
» Régularisation des diplômés en cours de carrière
» menus noel en video du cours de cuisine de vendredi dernier
» Exigeons des cours de Normand.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cs-pompiers :: Caserne :: Section JSP provisoire-
Sauter vers: